Connexion
Dystopia

Actualités

Le Rêve du démiurge dans Télérama et dans Un dernier livre avant la fin du monde !


C'est un triple T qu'Hubert Prolongeau attribue à l'intégrale :

"Berthelot a toute sa vie voulu abolir les distances entre les genres littéraires et plaidé pour les "fictions transgressives". Le Rêve du démiurge, sur les meilleurs moments duquel plane l'ombre de Henry James, en est une magnifique démonstration." Toute la critique est ici.

Et du côté d'Un dernier livre avant la fin du monde, Anne déclare : "Ce premier volume constitue donc une très bonne entrée dans l’univers littéraire de Francis Berthelot, un univers impossible à cantonner dans un genre ou un autre, qui se coltine avec la maladie et la folie, et fait sourdre le drame dans le langage."

Après une seconde sélection au Prix spécial du GPI, 2018 commence bien pour Le Rêve du démiurge...

GPI 2018 : carton plein pour la première sélection

 

La liste des premières sélections pour le Grand Prix de l'Imaginaire vient de tomber et c'est un carton plein pour le Dystocrou ! Pas moins de cinq, réparties entre Scylla, Le Visage Vert et Dystopia :

Nouvelle francophone :
Few of us de luvan
Point du jour de Léo Henry et Stéphane Perger

Prix Wojtek Siudmak du graphisme :
Stéphane Perger pour Few of us et Point du jour

Essai :
Lovecraft au prisme de l'image sous la direction de Christophe Gelly et Gilles Menegaldo (Le Visage Vert)

Prix spécial :
L'intégrale du Rêve du démiurge de Francis Berthelot coédité avec Le Bélial'

Le suspense est à son comble ! (mais nous sommes joie)

 

 

 

 

Nouveauté Le Visage Vert


Il vient tout juste de paraître !

Le deuxième recueil de nouvelles de Maurice Level, Les Oiseaux de nuit (1913), vient d'être réédité par Le Visage Vert.

"Ce recueil, qui n'avait jamais été réédité depuis un siècle, réunit trente contes d'épouvante - trente chefs-d’œuvre - parmi lesquels on peut citer "Le Chenil", "La Nuit et le Silence", "Sous le chloroforme" et "Dans les blés", des classiques de l'horreur traduits dans le monde entier, des États-Unis au Japon, et inexplicablement méconnus en France. [...] Il est temps de les redécouvrir et de redonner à leur auteur la place qu'il mérite parmi les précurseurs de la littérature d'horreur comtemporaine de langue française." 

Le livre est donc disponible et commandable dans toutes les librairies.

Deux mois pour voter pour les dossiers


Si vous êtes une ou un des 50 Dystomécènes, vous avez reçu par mail il y a quelques jours 4 dossiers au format PDF : Léo Henry, Sébastien Juillard, luvan et Stéphane Perger.

Il vous reste deux mois pour voter et nous envoyer la répartition des points pour chacun par mail. Le 1er avril, nous révélerons qui recevra la bourse d'aide à la création de 3000€. 

N'hésitez pas à vérifier tout de suite que toutes les pièces jointes s'ouvrent correctement. Si vous rencontrez un problème ou si vous avez des questions, n'hésitez pas.

Remise en avant de Cru et de Few of us de luvan


Nous profitons de la parution de Susto (premier roman de luvan publié par La Volte il y a dix jours) pour remettre en avant ses deux premiers recueils de nouvelles publiés par Dystopia : Cru et Few of us.

luvan possède une voix particulièrement originale, un univers et un style qui n'ont pas leurs pareils :

"Chez luvan, il y a des mots, choisis au cordeau. Un travail d’orfèvre sur la langue, poétique, hypnotisante, un fil qui s’insinuerait dans nos yeux jusqu’à l’âme pour nous entraîner encore plus profondément dans les histoires. luvan écrit des contes macabres et terrifiants terriblement séduisants. Elle laisse des blancs, des noirs, des creux, comme autant de ponctuations invitant le lecteur à s’y faufiler. Les histoires se terminent parfois abruptement, parfois laissées en suspens, comme l’on sent la fine plaque de glace se fissurer sous le pied, nous enveloppant du poids du gouffre en-dessous.

« En fait, le garçon n’a pas les yeux dorés.
En fait, ses yeux sont rouges profonds.
En fait, ses paupières sont épaisses et cornues.
En fait, sa colonne vertébrale se termine en fourche.
En fait, il est couvert d’écailles.
 »

Son écriture illumine la noirceur dans laquelle elle plonge ses histoires, et nous laissons la glace céder et se refermer sur nous avec délectation."

Marcelline d'Un dernier livre avant la fin du monde à propos de Cru

***

"Il y a quelque-chose de Catherine Dufour dans ce recueil de luvan – dont je n’ai rien lu d’autre pour le moment si ce n’est sa contribution au Bal des Actifs – Demain le Travail. J’y trouve une volonté de prêter sa voix, son clavier, à d’autres que les héros-mâles-blancs-occidentaux omniprésents dans la représentation culturelle ; pour créer une science-fiction violente et raciste et bordélique et misogyne comme l’est le monde. Si l’on me demandait, je dirais qu’une telle littérature – malheureusement inconnue du grand public – une telle SF  politique et poétique, est plus que jamais nécessaire."

Antoine St. Epondyle à propos de Few of us

Si vous êtes libraire, journaliste blogueuse ou blogueur et que vous souhaitez découvrir ou (re)mettre en avant les recueils de luvan, contactez-nous !

 

Les Soldats de la mer : bientôt 50 ans de carrière !


En mai 2018, Les Soldats de la mer d'Yves et Ada Rémy fêteront leurs 50 ans !

Publié initialement en mai 1968 aux éditions Julliard, ce chef-d’œuvre du fantastique français a été réédité tous les 10 ans environ.

 Et cela fait 5 ans que Dystopia l'a repris en version papier puis en numérique.

Nous fêterons les 50 ans de carrière des Rémy (puisqu'il s'agit de leur premier livre publié) en rééditant La Maison du Cygne dans quelques mois et en remettant en avant Le Prophète et le Vizir et Le Mont 84.

Pour celles et ceux qui souhaitent découvrir leur univers et leur plume, vous pouvez lire une excellente novella au sommaire de l'Anthologie Dystopia 01 : Coups de pistolet dans la forêt. Ce texte aurait presque pu figurer au sommaire des Soldats de la mer tant on retrouve l'ambiance militaire qui n'est pas sans rappeler Rosa de Maurice Pons ou Le Cavalier suédois de Léo Perutz. 

Pour les adeptes du numérique, vous pourrez tester "Chut ! Mon lieutenant" qui se trouve au sommaire de l'anthologie numérique éternelle...

Si vous êtes libraire, bibliothécaire, blogueuse, blogueur ou journaliste, n'hésitez pas à nous demander un SP numérique ou papier d'un des textes des Rémy. Vous ne le regretterez pas !

Vous pouvez aussi vous inscrire à la newsletter Dystopia pour ne rien louper des réjouissances.

Des nouvelles de la Dystobourse - 1


Nous attaquons la deuxième phase pour la bourse d'aide à la création Dystopia.

Lancée l'année dernière, cette première édition entre dans la phase de vote. Les dossiers devaient nous être envoyés avant le 31 décembre et nous en avons reçu quatre. Les 3000 € iront donc à Léo Henry, à Sébastien Juillard, à luvan ou à Stéphane Perger.

Les 50 mécènes recevront les dossiers par mail dans les jours qui viennent et auront jusqu'au 31 mars 2018 pour voter (3 points pour le meilleur, 2 points pour le suivant et enfin 1 point avec la possibilité de n'en attribuer aucun).

Rendez-vous en avril pour les résultats !

 

  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53