Connexion
Dystopia

Actualités

L'avis de Galaxies sur Tadjélé

« Je ne saurais recommander ces histoires au lecteur qui cherche des raisons d'optimisme : ni à celui qui cherche à se convaincre que nous vivons dans le meilleur des mondes possibles, d'ailleurs : le monde de Tadjélé n'est pas pire que le nôtre, et les raisons de désespérer qu'on rencontre dans ces récits s'appliquent aussi bien à notre réalité... »

Galaxies

L'avis d'Insularama sur Tadjélé

« Ami lecteur, je t’invite à plonger au plus vite dans les 19 chapitres de Tadjélé : récits d’exil. Mais aussi à mettre la main sur Yama Loka terminus : dernières nouvelles de Yirminadingrad. Cette ville maudite avait, avec Bara Yogoï, réouvert ses entrailles. Avec Tadjélé, elle nous prend irrésistiblement aux trippes. »

Insularama

L'avis d'Imaginelf sur Le Prophète et le vizir

« Une lecture extrêmement rafraîchissante dans le paysage littéraire de l’imaginaire actuel. Au fil de cet univers maîtrisé, Yves et Ada Rémy mêlent l’esthétique du conte arabe traditionnel et l’originalité de leur style d’auteurs de science-fiction. Le lecteur embarque sans y penser à deux fois pour ce voyage enchanteur, dont il ne peut que ressortir ravi. »

Imaginelf

L'avis des Voltés Anonymes sur Le Prophète et le vizir

« Le Prophète et le Vizir possède une touche de légèreté parsemée de petites paillettes d’humour second degré dans une histoire somme toute dirons-nous sérieuse, écrite avec beaucoup d’élégance, de finesse et de fluidité, le tout dans un superbe emballage (marque de fabrique des éditions Dystopia). Tout cela en fait un petit texte plein d’évasion dont l’ambiance digne des Milles et Une Nuits vous enveloppe et qui se lit d’une seule traite. »

Les Voltés Anonymes

L'avis de l'Intermède sur Le Prophète et le vizir

« Avec deux nouvelles, "L'ensemenceur" et "Les huit enfants du vizir Fares Ibn Meïmoun", réunies sous le titre Le prophète et le vizir, Yves et Ada Rémy nous plonge dans les arcanes du destin, impitoyable, à travers le regard de celui qui peut le prédire mais en reste le jouet ou de celui du puissant qui cherche à y échapper. Dans une langue riche et évocatrice, les deux auteurs construisent une narration envoûtante et un univers où se croisent l'histoire et la légende, les faibles et les puissants, le temps et la mort. »

L'intermède

  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53